Un run en rose avec le Pink Runner

UN HOMME

En ce jour caniculaire du mois de juillet, c'est à La Société que j'ai rencontré le Pink Runner -  alias Philippe Thuret - non pas en cuissard et maillot rose, mais très élégant en chemise et  pantalon de costume à la sortie du boulot. Au doigt une alliance. Es-tu marié ? "Non, il s'agit de l'alliance de mon père. Mais tu ne crois pas si bien dire, car je vais - nous allons - bientôt nous marier... " C'est donc sous le signe de l'Amour que se déroulera mon entretien avec un homme sérieux, drôle et attachant, devenu un peu malgré lui et surtout à travers son Blog, une personnalité incontournable du Running français.

315400_4706055537978_624270500_n.png

Jeune V2 - vétéran 2 - Philippe aura connu plusieurs étapes plus ou moins heureuses dans sa vie de coureur avant de devenir aujourd'hui un Pink Runner épanoui et amoureux. Une vie jalonnée de rencontres et d'amitiés, comme seule la course à pied sait les provoquer, sans oublier aussi l'enthousiasme généré par une tenue rose acidulée ! Amitiés liées avec des stars de la CAP comme Dominique Chauvelier, Christelle Daunay, avec Cécile Bertin aussi - "une fille incroyable" - rencontrée lors du Marathon de  New-York en 2007 et avec qui il a terminé la Saintélyon en 2008. Ou encore Pascal Silvestre de Runners.fr qui lui aura fait gagner son premier podium en V2 sur la Traversée des Alpilles, sans oublier Sandrunning  qu'il a aidée à terminer son premier marathon, Nice-Cannes en 2011. Et tant d'autres encore... Mais c'est surtout Béatrice qui fera chavirer le coeur du Pink Runner sur le Marathon en relais de Montpellier organisé par un copain en octobre 2012...

376440_313310525363197_2145439588_n.png

UN RUNNER

Paris, Toulouse, Montpellier, Nice-Cannes, Caen, Arles Les Alpilles, le Mont-Blanc et... Berlin, Londres, New-York, Boston, Chicago : 31 Marathons à ce jour et 243 courses au total ! Avec un premier marathon en 2h57' et un record en 2h47' à Nevers en 1993, tissant une relation exclusive et un poil compulsive avec la CAP, peut-être au détriment de certains aspects de sa vie privée, Philippe avoue n'avoir jamais été doué pour les sports collectifs, mais se débrouillait pas trop mal en athlé paraît-il... Seulement, voilà qu'en 1994 d'étranges douleurs au dos laissant les médecins perplexes, stopperont net sa pratique en pleine progression. Fatigue ?  Ras-le-bol ? Lui-même ne saura le dire et par refus du compromis il préfère tout arrêter. Pour naviguer pendant dix ans entre déprime, excès et bringue jusqu'à frôler le quintal en 2004 où le déclic opère. Il reprend en s'amusant au Marathon du Médoc et plus philosophe se dit que s'il était passé à côté de plein de choses avant, il allait commencer par ce qu'il avait vraiment envie de faire : courir les 5 Majors - Berlin, Boston, Chicago, Londres et New-York (excepté Tokyo qui a été ajouté en 2013) et surtout, surtout se faire plaisir ! De s'essayer au trail, de goûter aux 100Km de Millau comme pour rattraper le temps perdu, mais différemment... Une boulimie de courses au point de créer en 2011 son propre blog - The Pink Runner - avec l'idée géniale de proposer aux organisateurs qu'en échange d'un dossard à faire gagner, il leur ferait de la publicité et un papier. Contre toute attente, le succès fut presque immédiat. Le Pink Runner était né et Philippe Thuret était devenu un coureur hédoniste !

416557_222796227829582_690661032_o.png

ENTRAINEMENT

"Ma course, c'est le marathon, car sur marathon il n'y a pas de tricherie. Mais il y a aussi l'entraînement, et c'est le plus embêtant. Je cours 4 fois par semaine en gros, et comme aujourd'hui j'ai mûri et que je n'ai plus du tout envie de me faire aussi mal qu'avant - pour pas grand-chose finalement - j'ai surtout envie de me faire plaisir avec Béatrice, de partager et allier nos passions, la CAP, la photo et les voyages... Finalement, je me satisfais pleinement d'essayer chaque année de me qualifier pour les Championnats de France sur 10, Semi et Marathon. Par contre, avant 1993, c'était une toute autre histoire ! Sans faire de fractionnés - je suis plutôt un adepte de l'entraînement au seuil - je suivais scrupuleusement les plans d'entraînement de Serge Cottereau dans son "Encyclopédie pratique du jogging", un livre qui a démocratisé la CAP, et grâce à qui j'ai réussi à faire 2h47'."

906163_511797535549900_409746521_o.png

ALIMENTATION

"Il y a eu avant 1993 et après. Avant 1993 je faisais ch...  tout le monde et j'appliquais les régimes alimentaires à la virgule prêt : je mangeais des épinards parce qu'il fallait en manger, des noix pour les oligoéléments... J'emportais même les biberons de mes enfants au stade ! Il n'y a pas de secret, si tu veux des résultats, ça passe malgré tout par des sacrifices. Aujourd'hui je suis devenu un peu plus philosophe. Je peux mener une vie de moine sur une certaine période puis me lâcher.  Pour moi, il n'y a qu'un seul régime - plein de bon sens - à appliquer quand tu cours : pas de sucre, pas d'alcool, pas de sauce ! Si tu appliques ça et que tu t'entraînes, ce n'est pas la peine d'aller chercher plus loin !"

385365_4085117007718_540916881_n.png

UN STYLE

Chic ! Nous allons enfin connaître l'origine de cette tenue rose,  identité visuelle et signature du Pink Runner ! Car il faut le dire, du malabar au chamallow en passant par le poudré, le rose est la couleur de la rentrée. Un rapport avec cette pink attitude ou avec la Panthère Rose ?  "Non - sourire - plutôt pour faire du rose une marque de fabrique bien loin des clichés que l'on peut imaginer. Cela remonte au  Marathon du Vignoble d'Alsace en 2008  que j'ai couru déguisé avec des copains de "Courir le Monde". L'un d'entre eux portait un cuissard rose sur lequel j'ai complètement flashé et que j'ai fini par adopter (tenue de la marque Jagaball qui ne se trouve qu'en Allemagne ou sur le net). Depuis, et à ma grande surprise, m'attendant plutôt à des remarques homophobes, j'ai très souvent été acclamé sur marathon. J'avoue que cette tenue m'a vraiment fait vivre des moments extraordinaires !" En tout cas, cette année tu es très tendance, car paraît-il le rose serait même un des nouveaux codes de virilité.

560269_3341750821038_517394575_n.png

PLAYLIST

"J'ai essayé. Mais tu vois, courir en musique ne me plait pas du tout et je trouve ça même extrêmement dangereux. Je ne sais pas si tu connais l'histoire de cette sélectionnée américaine qui s'est faite renverser à un carrefour et qui en est morte... Aux US c'est interdit en compétition et une fille a même été déclassée sur marathon justement à cause du port de ses écouteurs !"

KILOMETRE PREFERE

"Le dernier sur marathon quand on jubile un max !"

967215_628182140542699_1938582347_o.png

MEILLEUR SOUVENIR

"Boston 2011 pour l'ambiance ! Et la haie de personnes du début à la fin du marathon ! Extraordinaire ! Comme tu dois le savoir, il s'agit d'une course sur qualification, mais je n'étais pas vraiment préparé, par contre je m'étais déguisé !... Une copine à moi qui travaille aux "Olivades" m'avait confectionné un costume provençal et j'étais coiffé d'un canotier. Tout le long du parcours, j'ai bien dû entendre un millier de fois : "I love your jacket ! Et Londres avec Béatrice en avril (quinze jours après les attentats du Marathon de Boston) dernier aussi : un souvenir i-nou-bli-able ! Les trente secondes de silence au départ de la course, à se faire hérisser les poils sur la peau !"

PIRE SOUVENIR

"Arrêter de courir pendant dix ans.... C'est la porte ouverte à tout. Mais si je ne l'avais pas fait, je ne saurai peut-être pas à quel point c'est un véritable bonheur que de pouvoir le faire."

COURSE A VENIR

"Pour n'en citer qu'une, j'aimerais faire une déclaration, si tu le permets Géraldine : dans un peu moins de 3 mois maintenant (c’est le 17 Novembre !) nous serons tous les 2 au départ du Marathon de Las Vegas 2013 histoire de prolonger ensemble un long moment de bonheur et nous nous marierons lors d'une cérémonie donnée au kilomètre 6."

48216_190837654425671_8685784_o.png

Toutes mes félicitations Philippe et Béatrice ! Histoire à suivre sur The Pink Runner alors..... !