JEAN-PIERRE RUN RUN : PORTRAIT DU BLOGUEUR EN COUREUR DE FOND

UN HOMME

Dans la famille Run Run la course se transmet de père en fils et ce n'est pas le graphiste dans une agence de com à Paris qui va se livrer, mais le réalisateur de la web série "J'irai courir chez vous". Car chez Jean-Pierre - Giorgi de son vrai nom - vie privée et course à pied sont intimement liées et il souhaiterait même y associer sa vie professionnelle. C'est donc tout naturellement après une expérience sur le blog Wanarun pour son premier Marathon en 2009 qu'il créé son propre blog : Run Reporter Run. Pour partager, informer et devenir le personnage public qu'il est aujourd'hui à qui l'on demande même s'il va neiger sur une course prévue le lendemain. Alors de Marseille à Paris, du triathlon au marathon en passant par le VTT, Jean-Pierre a plus d'une vie à raconter. (crédit photo 1 et 3 - Christophe Jullien)

UN RUNNER

"Nous habitions Marseille et mon père était un des pionniers de courses sur route à l'époque. Du coup j'ai grandi dans ce milieu qui pour moi était naturel comme le fait de l'accompagner à la sortie du dimanche matin avec ses copains et de déjeuner tous ensemble après. De même que participer à la course "Marseille-Cassis" était une tradition annuelle et familiale." Par contre Jean-Pierre se confie : "j'ai tout fait, mais pas dans le bon sens. Et tout a commencé avec l'arrivée du Triathlon en France dans les années 80. J'ai vu celui de Nice à la télé en 1985 - j'avais 18 ans et j'ai trouvé ça inhumain - et pourtant j'y ai participé à deux reprises, en 1986 et en 1989. Ensuite, avec l'arrivée du 'Mountain Bike', je m'y suis mis aussi et j'ai fait un des tout premiers Roc d'Azur. Mais c'était difficile de tout concilier, alors pour simplifier je me suis remis à la course et j'ai repris l'entraînement pour du semi-fond - 1500m, 3000m - en club, sur piste avec un entraîneur qui était un vrai ayatollah. Pour échapper à sa vigilance, il nous arrivait même de nous inscrire sous de faux noms à certaines courses." La rencontre avec la femme de sa vie sur Paris lors de l'organisation d'une course - le cross de la RATP - lui fera quitter Marseille. C'est alors après une parenthèse de près de dix ans consacrée à sa vie professionnelle et à leurs enfants qu'il se met au Marathon. Jean-Pierre aime à dire avec toute l'humilité qui le caractérise n' avoir vraiment commencé à courir il n' y a de ça que  quatre ans.

ENTRAINEMENT

"Pour mon premier Marathon, celui de Paris en 2009, j'ai collaboré avec Fred Brossard et Wanarun, le blog de running. Nous étions une bande de copains et chacun racontait son entraînement de la semaine, ça s'appelait "Marathon Académie". Dans la foulée je créais Run Reporter Run, mon propre blog. Ce Marathon je l'ai couru en 4H10, ce fut pour moi une vraie aventure humaine. Depuis je suis descendu en 3HO6 et sur Semi je viens de battre mon record à Paris le 3 Mars dernier en 1H24'39". Certainement grâce à l'entraînement de mon coach Anne Valéro, dont je partage la vision du running. Sinon, je m'entraîne surtout au Bois de Boulogne et je fais de la piste avec mon club de Nanterre le mercredi soir."

ALIMENTATION

"Je ne suis pas de régime particulier, mais je fais attention tout au long de l’année. J’effectue une année sur deux des  "réglages" avec Corinne Peirano une diététicienne-nutritionniste spécialisée dans le marathon et l’Ultra."

UN STYLE

"Pendant des années mes tenues de course à pied ont été siglées Nike et depuis quelques mois j’ai découvert une nouvelle marque : Gore Running que je trouve très innovante et surtout très technique. La qualité des vestes est par exemple bien au-dessus de celles que j’avais eu l’occasion de tester jusque là." Mais la signature de Jean-Pierre est ailleurs, car Jean-Pierre court caméra à l'épaule, ou presque, il court avec une Gopro Hero 2 fixée sur un bâton télescopique Xsories. C'est ainsi qu'il a commencé ses épisodes de "J'irai courir chez vous" sur les bords de la Baie d'Halong lors de ses vacances au Vietnam.

PLAYLIST

"J'écoute beaucoup de musique, je suis fan de Rap et d'Electro et c'est même moi qui fait office DJ dans le studio de créa de ma boîte tous les jours. Mais par contre je ne cours pas en musique, préférant être à l'écoute de mon corps."

MEILLEUR SOUVENIR

"C'est le marathon qui m’a apporté le plus d’émotions. Je reste d'ailleurs persuadé que ce sont les longues distances qui nous procurent cette dose massive d’endorphines. Que ce soit sur Route, en Ultra ou sur Triathlon. Ce qui est paradoxal car mon meilleur souvenir est aussi mon pire chrono ! Il s’agit de mon premier Marathon à Paris en 2009 avec un chrono de 4H10’. Une fois la ligne d’arrivée franchie j’avais les larmes aux yeux, heureux d’en terminer et d’être aller au bout."

PIRE SOUVENIR

"C'était sur l’un des plus beaux marathons français : Nice-Cannes en 2010. J’ai pris le mur du 30e km de plein fouet étant parti beaucoup trop vite, pensant bien faire et prendre un peu d’avance. Erreur de débutant, il faut partir sur le bon tempo dès le départ, sinon on le paye "cash" après le semi. Je finis en 3H18’ mais en alternant marche et course sur les dix derniers kilomètres."

KILOMETRE PREFERE

"Sans aucun doute le 30eme kilomètre ! Je dis souvent que la course débute au 30eme. C’est à partir de ce moment que tout devient compliqué et que tout devient magique ! A Paris, ce point de passage est symbolisé par la Tour Eiffel, que rêver de mieux comme repère visuel ?"

UNE COURSE A VENIR

"Le Marathon de Paris le 7 avril prochain et je le sens plutôt bien". On lui souhaite de tout coeur de passer sous les 3H et nous lirons avec plaisir son récit sur Run Reporter Run où il faut absolument aller visionner les épisodes de "J'irai courir chez vous". Petites vidéos de 3-4' qui ont eu beaucoup de succès dans le milieu du running, notamment ceux filmés lors du dernier Marathon de New York... si bien que des producteurs s'y sont intéressés et que certains épisodes sont même passés sur France Télévision dans le journal d'Henri Sannier "Tout le sport". Jean-Pierre planche aujourd'hui sur éventuelle adaptation télé de sa série...

Run Jean-Pierre Run ! Go Pro Go ! ET Run Reporter Run !