'Decouvent' ou les fragrances du Nebbio corse.

Au coeur du maquis corse, les ruines d'un ancien couvent du XIII e siècle peuvent abriter bien des secrets, et c'est en y déterrant un délicat flacon de cristal que Candida (ICI) a imaginé puis créé la ligne de produits 'decouvent'.

Acquis auprès de l'Evéché de Corse il y a de ça douze ans, le Couvent San Francescu sur les collines d'Oletta va connaître une deuxième jeunesse grâce aux travaux de restauration entrepris par sa nouvelle propriétaire, l'artiste peintre Candida Romero et à ses talents de rénovation.

Le flacon alors déterré empreintera les chemins de l'amour, ces voies impénétrables du coeur, alimentées et bercées par une passion interdite entre une religieuse et un officier, au sein même du Couvent, pour aller réveiller l'imaginaire de Candida. Alors habitée par cette histoire et inspirée des Lettres Portugaises, sommet de la littérature française prônant la passion amoureuse, dont Stendhal dira: "Il faut aimer comme la religieuse portugaise, et avec cette âme de feu dont elle nous a laissé une si vive empreinte dans ses lettres immortelles.", elle va éprouver le désir de créer une senteur fraîche et éternelle.

C'est donc sous le soleil corse, mais fabriquée à Grasse, que  va naître l'Eau de Couvent. Et c'est sur la peau, que ce bouquet de jasmin et de violette poudrée, porté, puis relevé par les notes pétillantes du mandarinier, du bigaradier et du  petit-grain va célébrer la nature sauvage et le sentiment amoureux.

Candida poussera le raffinement jusque dans le flacon. Qui revisité par Jacqueline Morabito, va s'habiller d'un lien et s'orner d'une médaille en forme de coeur, détournement heureux de l'emblême des Franciscains, pour se mettre au service de l'amour et du sacré.

Puis, cette fragrance va se transformer en bougie, déjà culte, la ciredecouvent, pour laisser ensuite dans son sillage de mandarine solaire toute une ligne pour le corps. Aussi naturels que le maquis dont ils sont issus et fabriqués en France, les produits de couvent sont déclinés de la mousse pour le corps jusqu'à l'huile précieuse pour être destinés à toute la famille. Mais on retiendra un incontournable: le baume de couvent. Version solide de l'Eau qui sous forme d'une délicate pâte parfumée se glisse partout afin de pouvoir être appliqué à chaque instant, au creux du poignet ou derrière l'oreille.....

Vous pouvez les retrouver chez Colette et au Drugstore Publicis à Paris, ou en cliquant ICI, tout en sachant qu'une partie de la vente de ces produits sera reversée pour la sauvegarde et la préservation du Couvent. www.sanfrancescu.com

www.decouvent.com   

English version