LE PETIT DUC, SES CALISSONS ET SES NOUGATS : DE SAINT-REMY A PARIS

La réputation des qualités nutritionnelles des fruits secs n'est plus à faire, ni celle de la pâtisserie Le Petit Duc à Saint-Rémy-de-Provence. Mais allier les bienfaits des uns aux douceurs de l'autre avec l'ouverture d'une nouvelle adresse à Paris, c'est le pari gourmand de Laurent Palanque.

Fin gourmet et marathonien de bon niveau, ce polytechnicien issu des grands groupes de luxe français se lance dans la Pâtisserie avec la reprise de la Maison Charaix et ses macarons à Joyeuse en 2009 avant  de succomber aux calissons du Petit Duc : "J’ai failli tomber a la renverse de surprise et je crois que j’ai fait couler une larme de bonheur. Leur moelleux était saisissant, l’équilibre du sucre et le goût étaient parfaits. Je crois que c’est le moment précis ou j’ai décidé qu’il fallait faire quelque chose avec le Petit Duc."

Alors, sachant que les oléagineux - riches en antioxydants, magnésium, calcium, protéines végétales et pauvres en acides gras saturés - sont de merveilleux alliés-santé, n'hésitons pas à pécher par gourmandise. A commencer par le nougat blanc à la pistache - noix la plus light du marché - enrobée d'une double meringue italienne, un mélange de miel et de sucre. Douceur qui fut à l'origine une méthode de conservation des fruits secs, qui en contient 33% et se décline aussi avec un mélange amandes et noix ou des pignons, une merveille.

Pour poursuivre avec le fameux calisson du Petit Duc - qui fournit aussi certaines grandes maisons, mais dont nous tairons le nom pour raison de confidentialité - et se faire plaisir tout en se faisant du bien. Car totalement gluten-free, ces calissons sont élaborés à partir d'amandes françaises, d'orange et de melons confits. Mais la magie de leur fabrication tient surtout aux dosages et à un véritable savoir faire. Alors quelque part, on peut se dire que goûter aux calissons du petit Duc participe à réduire le risque de maladies cardiovasculaires. A consommer sans modération, ou presque...

Bien entendu, d'autres trésors de gourmandises élaborés selon des recettes traditionnelles et ancestrales sont à découvrir chez Le Petit Duc (ICI), à Saint-Remy mais très bientôt aussi sur Paris. Car Laurent souhaite insuffler un souffle nouveau à cette Pâtisserie au 31 Avenue Rapp dans le 7ème, et ce à partir de demain, jeudi 30 mai !

A déguster aussi et sans modération sur le blog  L'Etoile Gourmande de Laurent Palanque...

 

LE CORAIL NOIR D'AARON JAH STONE

"J'aime l'énergie des pierres précieuses et les vertues qui s'en dégagent, notamment grâce un mode ancestral d'enfilage que l'on retrouve dans les anciens bijoux asiatiques. J'aime les assembler et en combiner les couleurs pour en faire des pièces uniques. Véritable apprentissage que j'ai reçu en héritage au cours de mes voyages à caractère initiatique."

Pourtant rien ne prédestinait Cyril Aaron Bismuth à la joaillerie ne serait-ce les bijoux de sa grand-mère qu'il démontait allègrement ou les bracelets brésiliens, les silex qu'il affectionnait déjà dès son plus jeune âge. Alors quelques études de gemmologie plus tard - à l'ING - et une dizaine d'années à barouder entre la Birmanie, l'Asie et l'Arizona en quête de pierres, d'american dream et de découvertes, Cyril parfait son apprentissage à l'Ecole du Louvre de Paris.

 

Il crée Aaron Jah Stone en 2009, mêlant sa culture hébraïque - un fil rouge de Jérusalem noué sept fois signe chaque pièce - à celle du mala tibétain sous influence musicale reggae pour une joaillerie moderne et facile à porter.

Mais le talent de Cyril Bismuth réside surtout dans l'enfilage, un mélange à l'instinct entre pierres fines, brutes et métaux précieux, pour combiner la finesse d'un travail d'orfèvrerie au choix des matières dont il est amoureux. Comme l'originalité d'associer des perles en or pavées de diamants à de l'ivoire de mammouth ou du corail noir, le tout assemblé dans son atelier à Paris sous l'influence du calme de la nuit. Ou le sommeil enfin trouvé de son dernier-né...

Féminins ou masculins - porté par Karl Lagerfeld le 8 mai dernier à Singapour - ces bijoux d'exception ont été vendu dès leur création chez Montaigne Market, puis Kabuki, au Bon Marché, à Los Angeles, Miami et sur Aaron Jah Stone pour tout autre point de vente.

A suivre sur Walk&Shop : La turquoise revisitée par Cyril Aaron Bismuth ainsi que son actu très 'Dear Deer' dès la rentrée...

 

BONARIUM / THE PLACE TO BE / FOR BOYS ONLY

Mon premier est nouveau mais ultra classique et intemporel. Mon deuxième ne s'adresse qu'aux garçons de 11 à 17 ans. Mon troisième puise son inspiration chez Steve McQueen dans le Mans et Daniel Craig en 007. Mon quatrième est parisien mais n'est vendu que sur le net et dans le monde entier. Mon tout est une ligne de vêtements haut de gamme on-line. Qui suis-je ?

BONARIUM ! Un concept, un "pure player" comme dirait Brid Rogers, la fondatrice de la marque qui souhaitait créer un site à l'image d'un vestiaire dédié aux garçons et qui a su s'entourer de toute une équipe concernée personnellement par cette tranche d'âge. Parce qu'un adolescent est un homme en devenir qui se forge une identité tout en définissant son propre style sans vouloir être influencé par des looks préétablis. Un style qu'il crée à partir de basiques pour en faire ses vêtements à lui, avec le désir de les retrouver inchangés, ou presque. D'où l'idée géniale de 'Try me' sur le site, un guide lui permettant de s'essayer au jeu des silhouettes.

Et comme un garçon est par définition fidèle à ses vêtements, ce vestiaire est composé de produits permanents, allant du chino en passant par le pyjama jusqu'au polo, destiné à s'étoffer au fil des saisons. C'est là qu'intervient le talent de Marie-Emmanuelle Ruffié, la styliste de Bonarium, passionnée par cet univers du vêtement masculin en plein devenir. Manu qui riche d'une expérience en tant que styliste et directrice de collections chez APC, Bonpoint, Petit Bateau et Look rue Saint Honoré a aussi créé sa propre marque pour enfants - Luco - avant de dessiner l'ensemble de la collection Bonarium.

Ce qui donne des intemporels à la coupe impeccable, des vêtements d'une qualité supérieure fabriqués en France (40%) et au Portugal (60%), comme une véritable marinière française dans la matière authentique. Des vêtements où le moindre détail a son importance, comme ce logo très discret - 2 lignes parallèles - symbolisant une direction, le "true north" de chacun, les boutons en nacre ou encore le travail de finition des encolures. Détails visibles sur le site grâce à un zoom qui permet de voir le tissu de façon macrophotographique et même d'en ressentir le toucher, visuellement.

Pensé pour l'univers adolescent du monde entier et né à Saint-Germain-des-Prés, Bonarium innove aussi en reversant 5% des sommes dépensées par les clients à sa Fondation "Live&Give". Un sponsoring qui a pour objectif de financer les rêves et les projets de jeunes talents sous forme d'Awards/Prix, que ce soit dans le domaine de l'Art - musique, cinéma, peinture, digital - ou du Sport. Ceci avec une transparence des plus totale afin que l'on puisse suivre l'impact de cet argent en direct sur le site et partager l'expérience avec les autres.

Mon tout  est donc une ligne de conduite pour des garçons qui se construisent sur des passions, des valeurs afin de les aider dans ce passage délicat à l'âge adulte ! Et comme Bonarium n'est jamais à court d'idées, c'est de manière concrète et à titre d'exemple qu'il a invité le jeune Sacha Koprianoff - 17 ans - à réaliser le film de lancement de la marque (ICI). Une première d'une longue série d'initiatives, visant à promouvoir le talent de jeunes ados de 11 à 17 ans.  Alors, n'hésitez pas à cliquer, c'est ici sur www.bonarium.com !

Last but not least, à partir de cet automne sera mis en place un service "order before 12, deliver before 6" qui permettra à toute commande passée avant midi d'être livrée sur Paris et Neuilly avant 18H.

MAISON THOMAS / PRINCESSE OU PORTE-MOI ?

Il était une fois une jeune et très jolie maman qui tout en allaitant sa petite fille nouveau-née s'est prise à rêver puis imaginer le sac qu'elle aimerait créer... Et si on l'appelait Princesse ou peut-être Paradis ? Pourquoi pas aussi Porte-moi ou Perpétuel ?

Les fées se sont alors penchées sur la lettre P, puis sur l'intemporalité classique d'un objet fétiche et en l'espace d'une année, ce n'est pas un sac mais toute une collection qui est née aux pieds de la Tour Eiffel à Paris.

Conte résolument moderne où Carole Thomas, diplômée de Central Saint Martin à Londres, a su allier la magie de l'inspiration à son expérience de l'accessoire - auprès de A.F.Vandevorst à Anvers - et à son amour du travail en 3D pour créer sa propre marque en 2011: la Maison Thomas. Armée de sa passion du cuir et du désir de travailler en France à proximité du meilleur savoir-faire artisanal.

Epilogue : ses sacs en veau pleine fleur un peu gras s'autoregénèrent et se patinent de manière naturelle. Ils sont aussi beaux à regarder, sensuels au toucher que faciles à porter. Et surtout, par respect des peausseries et par choix personnel de Carole, ils ne sont pas doublés à l'intérieur. Ceci afin de sentir le côté charnel du cuir pour que s'installe au fil du temps un vrai rapport d'intimité avec le sac.

Rapport rendu d'autant plus intime grâce à l'absence de logo ostentatoire et à une sélection de petits détails qui feront d'un classique un accessoire de mode. L'on pourra alors choisir entre un style princesse glam-rock avec une bandoulière pailletée (photo 1: modèle Princesse), plus ethnique avec celle en agneau (photo 2 : modèle Porte-Moi) voir même tribal avec des détails en chèvre ou zèbre (photo 3 et 4).

Les coutures aussi sont au choix : naturel, orangé, jaune fluo ou bleu électrique. Avec la possiblité de faire graver ses initiales en or ou en argent, voir même un message personnel. A partir de 485€ le Princesse, 30€ les initiales. Sac livré dans un pochon en gros coton brodé main aux initiales de la maison. Alors, êtes-vous plutôt Princesse ou Porte-Moi ?

Ou ça ? Chez Apriati au 54 Rue du Four Paris 6è et sur www.maison-thomas.com.

English (HERE)

 

BIJOUX ART DECO / LA SELECTION DE DOMINIQUE R.

Uniques et rares, véritables bijoux anciens, les pièces intemporelles dénichées par Dominique Robert visent autant à satisfaire un désir d'originalité que des demandes de particuliers. Collection sans cesse enrichie et renouvelée par son talent d'acheteuse et sa connaissance parfaite de la joaillerie ancienne.

Collection qui invite aussi à revisiter le passé comme celui de la période Art Déco avec des bijoux plus graphiques aux lignes géométriques et épurées, résolument modernes. Signature d'une période d'après guerre nécessitant l'utilisation de nouveaux matériaux comme le platine et l'or gris ainsi que le cristal de roche et des pierres taillées en cabochons. Photo ci-dessus : Montre Art Déco en or gris et diamants baguette et diamants tailles anciennes monté sur un bracelet en tissu. Prix sur demande.

 Une sélection forcément pointue, car Dominique a su dès son plus jeune âge développer sa connaissance du marché et un oeil, infaillible. D'abord auprès du stand de ses parents antiquaires à Serpette, sur les Salons d'Antiquités et les Brocantes mais aussi auprès des ventes aux enchères. Talents enrichis par des études à l'Institut National de Gemmologie à Paris. Photo ci-dessus et coup de coeur : Bracelet Art Déco  à disques de cristal de roche intercalé de calcédoine, en or 18 carats. Prix sur demande.

Et comme ces BO Art Déco ci-dessus - en platine avec des diamants taille ancienne et des perles de culture. Prix sur demande - l'intemporalité de ces bijoux suspend le temps qui passe pour donner l'envie d'en porter une trace. Alors, pour aller à la rencontre de Dominique, elle "déballera" au Salon Antiquités Brocante - Stand 144 - à Bastille du 8 au 20 mai prochain. Mais également au 06 10 48 34 45 si vous êtes à la recherche d'une pièce en particulier ou souhaitez offrir - vous offrir - de la joaillerie accessible.

English version (HERE)

UN CAFE NOMME COUTUME

Comment casser la légende selon laquelle l'absorption de caféine aurait un impact négatif sur le rythme cardiaque pour pouvoir déguster les meilleurs crus de café sans culpabiliser ? Grâce à Antoine Nétien, fondateur du Café Coutume rue de Babylone à Paris, et à une étude de l'INSERM menée au sein même de son coffee bar par Véronique Billat, scientique férue de café et ancienne athlète de haut niveau (Vice-Championne de France de cross, Marathonienne).

Stimulant du système nerveux central et du système cardio-vasculaire, selon cette étude il n'y aurait aucun impact négatif de la caféine sur le rythme cardiaque à l'exception de personnes déjà affaiblies par la maladie et d'un point de vue comportemental sur celles souffrant de tension élévée. Pas d'effet négatif sur les muscles non plus. Raison de plus pour se faire servir chez Coutume la sélection du jour par un barista : entendez un expert sommelier du café oeuvrant derrière le comptoir d'un coffee bar et maîtrisant le "latte art"...

Car quand j'y ai rencontré Antoine Nétien, il était en train d'orchestrer une dégustation à l'aveugle pour étudier l'impact de la forme de la tasse sur le goût. Intriguée, il m'a alors raconté son histoire du café.

C'est à l'occasion d'un voyage en Australie pour le tournage d'un film qu'Antoine est tombé amoureux du café, de leur culture du café et qu'il y est resté cinq ans... en tant que torréfacteur. Partant du constat que la culture du café en France était quasi inexistante et menacée par l'emprise des grands groupes industriels, il décide alors d'ouvrir à Paris avec son associé australien un coffee bar pour y servir un café d'exception.

Des grands crus qu'il va chercher en fonction des récoltes dans les meilleures plantations du monde : au Burundi, au Costa Rica, au Kenya ou encore au Brésil.... et qui sont torréfiés sur place (cf photo ci-dessous avec Antoine Nétien ). Sachant que le café est un produit frais, vivant et qu'une fois torréfié il se doit d'être consommé dans les trois semaines qui suivent, sinon il moisit et perd ses arômes.

Alors pour changer du 'petit noir' trop amer ou du jus de chaussette bien souvent infect, autant se rendre dans un vrai coffee bar à l'ambiance cosmopolite où le choix du café se fait à la carte avec un service à la hauteur de l'attention avec laquelle il sera fait. Et aussi pour y petit-déjeuner, déjeuner, bruncher...

Etes-vous Espresso, Filtre, Piston, Siphon ou plutôt Noisette, Latte, Macchiatto, Cappucino ?

Coutume au 47, rue de Babylone, Paris 7è.

 

COLORS / ENTRE MOTS ET COULEURS

 

De nature sauvage, éprise de liberté, Delphine Vincent n'aime que l'été et peindre nu-pieds. Bourgeoise mais anticonformiste, elle aspire à travers ses monochromes à approcher la beauté et la vérité.

A cette fin, après un parcours de productrice de films publicitaires et de styliste, elle a décidé de se consacrer entièrement à  son art, façonnée par une vie de globe-trotteur entre Londres, New-York et Lisbonne.

Delphine met en couleurs les mots, la phrase ou le message qu'elle puise dans ses lectures et chez les auteurs chers à son coeur: Hanif Kureishi, Paul Guimard, Marguerite Duras pour ne citer qu'eux.

Son inspiration, elle la trouve aussi dans la musique, le rock, le cinéma avec Truffaut et auprès d'artistes tels que Cy Twombly, Rothko et Oscar Niemeyer.

Mais c'est surtout la psychanalyse qui est à l'origine de son travail et passant d'une extrême à l'autre, elle a d'abord chuchoté du bout de son pinceau, de tout petits mots, puis crié, des mots gigantesques, pour enfin parler, nous parler et mettre de la couleur dans nos coeurs. Car pour Delphine, à travers les mots et la taille du tableau, tout est possible..

Alors, si vous désirez transformer vos mots en tableau, c'est entre Odéon et Saint Sulpice que vous pouvez la rencontrer, chez elle, dans son univers, son atelier. (ICI)

 

COLORS

English version (HERE)

SPORTS D'EPOQUE / LE MAILLOT DE SPORT VINTAGE

Cocorico ! Savez-vous à quand remonte le premier coq de l'histoire du sport français ? Il est apparu en 1905 sur un maillot de sport à l'occasion d'un match de rugby France-Irlande. Un coq complètement unique de par son histoire, mais aussi par sa taille et sa forme.

Le coq et le maillot sont aujourd'hui ressuscités, réédités et vendus en boutique grâce à l'entremise de deux frères, Benoît et Géraud d'Argenlieu (photo ci-dessus) et de leur entreprise : Sports d'Epoque. Une marque de sportswear haut de gamme qui en partenariat avec le Musée National du Sport reproduit les plus beaux maillots de légende. (photo ci-dessous : le premier coq)

Passionnés de sport en général et de rugby en particulier, c'est après une carrière chez les équipementiers Nike et Puma et la lecture du livre "Seigneurs et Forçats du Rugby" d'Henri Garcia que Benoît a l'idée de reprendre les anciens maillots datant de 1871 à 1950 afin de les rééditer.

Deux gammes de maillots vintage déclinés dans dix coupes différentes qui dans un souci d'excellence et le respect d'un savoir faire de qualité sont fabriqués en France. Tous étant issus de l'histoire du rugby, du foot ou de celle de l'athlétisme pour devenir des collectors. (photo ci-dessus : Jean Bouin en 1909 lors des Jeux du Stade)

L'on distingue alors la 'gamme authentique' pour les puristes qui souhaitent acquérir une reproduction à l'identique du maillot original, de la 'gamme inspirée' qui serait plutôt une variation plus actuelle sur un même thème.

Des  polos qui font revivre l'histoire du sport, vendus dans un coffret et accompagnés de leur fiche historique : à s'empresser d'aller shopper dans leur toute première boutique parisienne au 34, Rue du Dragon Paris 6ème et sur www.sports-depoque.com. C'est quand la Fête des Pères déjà ?

 

LA DETOX : POUR NETTOYER, PURIFIER ET SOIGNER UN CORPS STRESSE

L'activité sportive est bonne pour la santé, mais pratiquée de manière intensive, comme dans le cadre d'une préparation marathon, elle peut aussi devenir une source de stress pour le corps. Provoquant des troubles digestifs qui seront eux-mêmes à l'origine de pathologies plus conséquentes. La solution résiderait-elle dans l'alimentation ?

Docteur en pharmacie et micronutritionniste, Valérie Lespinasse travaille sur les intolérances alimentaires et l'alimentation chez le sportif depuis plus de quinze ans. Elle est formelle : une pratique sportive intense  soumet l'organisme à un stress qui génère des toxines et des déchets dénaturant la flore intestinale. Ce qui entraîne une acidité du corps souvent propice à l'inflammation. Résultat : la récupération devient difficile, des courbatures, des crampes apparaissent, pouvant aller jusqu'aux lésions musculaires voire tendineuses. Sachant que la course à pied en l'occurence, mobilise l'énergie corporelle afin d'assurer l'activité musculaire tout en diminuant la fonction digestive qui devient paresseuse. Si bien qu'en bout de course, l'on ne sait plus trop à quel régime se vouer ni quelle alimentation adopter. C'est là qu'intervient notre nutritionniste avec des réponses et sa détox, pour soigner aussi bien les sportifs que faire fondre les VIP.

LA DETOX DE VALERIE LESPINASSE :  A insérer dans sa pratique sportive au moins trois fois par an pendant 10 à 15 jours. Pour remettre les compteurs à zéro et son foie au repos à chaque changement de saison.

A l'inverse d'un régime restrictif, il s'agit d'un régime qualitatif en adéquation avec l'activité sportive de chacun visant à détoxifier le corps et à rétablir un équilibre alimentaire quitte à revoir son alimentation, dans un objectif de santé en éliminant les aliments avec déchets. Il est donc même recommandé de manger en quantité et de conserver sa ration de protéines pour éviter la fonte musculaire tout en gagnant en récupération. Et last but not least, ce régime permet aussi de s'alléger de deux à trois kilos. Comment ? En respectant un protocole en trois étapes qui s'inscrit dans le cadre d'un suivi au travers d'un bilan personnel réalisé au sein de son cabinet et d'un régime alimentaire assez simple.

UN PROTOCOLE

1 - Restaurer la flore intestinale fragilisée par les stress oxydatif de l'effort avec des probiotiques qui limiteront les ballonements et réguleront le transit.

2 - Drainer le foie avec des plantes comme le radis noir, l'artichaut, le desmodium sous forme de comprimés.

3 - Rétablir la perméabilité intestinale - mise à mal par une pratique sportive excessive pouvant entraîner des intolérances alimentaires - avec de l'aloé vera et de la glutamine ainsi que des algues comme la chlorella qui facilitent l'élimination des polluants et des toxines.

UN REGIME DETOX

Très simple, efficace et plein de bon sens, sans toute fois embrasser l'ère vegan, il consiste d'abord à rectifier l'équilibre acide-base en éliminant les aliments source de déchets alimentaires : le gluten, les sucres rapides, la viande rouge, le café, l'alcool et les produits laitiers de vache. Pour leur préférer des aliments tout simplement faciles à digérer. Il est conseillé de toujours commencer par un jus de citron pressé dans un verre d'eau tiède à jeun le matin. Pour enchainer avec du thé vert, des fruits et des oléagineux - amandes, noisettes, noix - au petit déjeuner, des protéines animales - viandes blanches, poissons - et des légumes, plutôt cuits que crus le midi. Et de finir par un repas végétarien à base de protéines végétales comme le tofu, le quinoa, les lentilles et de légumes cuits le soir. Il est plus que recommandé d'éviter les aliments riches en amidon comme le riz - en dehors du complet - et les pommes de terre, ainsi que les céréales. Le tout à volonté, en s'accordant quelques carrés de chocolat - noir - un fruit et des amandes au goûter.

DES RESULTATS

Même si une telle cure peut sembler drastique et rigoureuse, les bénéfices compensent très vite les efforts fournis. Sur le plan esthétique, la peau est plus saine, plus lumineuse, les cheveux plus forts, l'odeur corporelle est meilleure. Sur le plan digestif, les troubles disparaissent peu à peu et seront suivis d'une perte de poids quand celle-ci est nécessaire.  Et surtout, le corps comme nettoyé retrouve de son énergie.

Détox qui s'adresse à tous, que l'on soit sportif ou non, car elle s'inscrit dans un cadre de santé. Elle peut tout aussi bien servir à détoxifier le corps des abus médicamenteux après des traitements contre le cancer, comme elle peut être une amorce pour restaurer et améliorer son équilibre alimentaire.

Pour plus d'informations, Valérie Lespinasse reçoit en consultation au 15 bis rue de Marignan, Paris 8e, 01 55 9315 17.

www.nutrition-esthétique-santé.com

 

DU HIPPIE CHIC CHEZ NILAI AVEC LES SACS ELLIOT MANN

Nilaï, c'est une peu comme une success story qui ne serait pas arrivée sans le désir d'une jeune maman de rompre avec une routine professionnelle dans la com et le marketing média en créant chez elle des petits bracelets pour enfants.

Nilaï, c'est aussi et avant tout un prénom, qui veut dire "Lune du Nil" en turque, pour celle qui fut élévée sur les rives du Bosphore avant d'installer son Nilaï Store - un vrai petit concept store - sur une autre rive, la Rive Gauche à Paris. Mais alors, qui ou qu'est-ce que Nilaï exactement ?

Nilaï est d'abord une marque de bijoux et d'accessoires 'prêt à porter-prêt à acheter' conçus comme de véritables concepts par Nilaï Comar il y a de ça neuf ans. Des bracelets, des bagues des colliers, petites icônes en argent et en plaqué or déclinées sur des liens multicolores. Des pochettes trendy estampillées d'étoiles, de têtes de mort, de taureaux, unies ou pailletées en argent, mat ou doré... Des prix jolis, jolis. Puis après un succès immédiat, les salons et près de 400 points de vente,  Nilaï est inévitablement devenue Nilaï Store.

Une boutique destinée à ne représenter que sa marque, mais qui face à l'espace offert rue du Vieux Colombier dans le 6éme à Paris est devenue un véritable Concept Store proposant d'autres créateurs sélectionnés par Nilaï et toute son équipe. Dont ces sacs Elliot Mann fabriqués à New York qui m'ont immédiatement séduite de par leur style hippie chic très East Village (où ils sont vendus d'ailleurs) et leurs coloris égayant cette grisaille hivernale interminable !

Car le pendant cet été du minimalisme chic en noir et blanc, entre jupes crayons et rayures strictes sera une bohème attitude façon 2013 toujours facile à porter en été, empreinte de sérénité avec une pointe de branchitude où l'accessoire fera la différence sans changer de jean !

On y trouve également ces bracelets 'Argentinas' (ci-dessus), version argentine et plus sophistiquée du bracelet brésilien de l'été, et... et il faut absolument y aller, au 4 rue du Vieux Colombier - 75006 - Paris. www.nilai.fr

 

LULULEMON / LULU QUI ?

Quel est donc ce petit logo blanc en forme d'oméga, aussi discret qu'inévitable, estampillé sur bon nombre de vêtements de sport qui arpente les allées de Central Park, envahit les salles de yoga et investit la rue avec un petit côté secte, entre New york et Paris ?

Il s'agit de Lululemon (prononcez 'Louloulemon'), une marque de sport créée à Vancouver en 1998 pour répondre à une demande croissante de la gente féminine alimentée par le développement du yoga et notamment le bikram qui nécessitait des vêtements souples, techniques et surtout très respirants.

D'abord destiné au yoga, Lululemon a ensuite étendu sa gamme au running, puis au vélo ainsi qu'au beachwear pour toucher tous les 'sport's fashionistas' en quête d'une exigence vestimentaire en adéquation avec leur style de vie.

C'est pour cette satisfaire cette clientèle que Lululemon est avant tout un état d'esprit qui sait allier une performance technologique au design chic et trendy, à une philosophie de vie très Côte Ouest où chaque magasin est conçu de manière à ce que l'on se sente comme à la maison avec un accueil très personnalisé et une ambiance des plus chaleureuse.

Philosophie de vie que Lulu partage dans son manifesto par de petits mantras un peu karmiques : "aimez, écoutez, écoutez, écoutez et posez les bonnes questions", "transpirez une fois par jour pour regénérer votre peau", "j'ai tout donné", "ce que vous faites à la terre, vous vous le faites également."...

Et d'un point de vue technologique, la marque met un point d'honneur à ce que le textile de chaque vêtement soit adapté à l'activité pour lequel il est conçu. Sans vouloir rentrer dans les détails, Lululemon a déposé de nombreux brevets dont le Luon - sa signature - utilisé dans la fabrication des articles de yoga.

 

 

Alors comme je me trouve actuellement à New York, j'ai pu faire le plein de Lulu, car pour le moment la marque n'est pas encore distribuée en France. Mais ça ne saurait tarder, espérons-le ! En attendant, soit on se fournit aux US, en Australie et en Nouvelle Zélande, mais aussi sur le net : Lululemon (ICI).

 

 

KURE BAZAAR / THE GOOD NAIL PHILOSOPHY & FEET BEAUTY CARE

Même si en avril l'on se découvre pas d'un fil, pour fêter le printemps, les nu-pieds et les robes à volants, le Bon Marché Rive Gauche et Kure Bazaar nous offrent en exclusivité, un protocole complet de beauté-santé des pieds aux couleurs du Brésil pour danser les ongles parfaitement pédicurés. Kure Bazaar, le vernis conçu comme un véritable accessoire de mode à la formule écologique. Toute une philosophie et un vrai parti pris. Alors il était une fois...

... deux amis d'enfance, Kartika, Top Model reconvertie devenue maman et Christian David, fort de ses vingt ans de marketing dans les cosmétiques - dont dix chez Dior - qui eurent une bonne idée. Ils décident de mêler ses tips du catwalk en backstage à elle avec son expérience professionnelle à lui. Le tout alimenté par le même désir de créer une marque spécialisée dans les mains et les pieds, avec une formule la plus naturelle possible et en étroite relation avec la mode. Vernis déclinés dans une palette de coloris non toxiques mais complètement addictifs : Catwalk, Macaron, September, Boyfriend, Cappucino, Hipster, Stiletto... le mien étant forcément le Rouge Flore.

Alors à partir du mois d'avril, outre un Bar à Ongles (photo 2) déjà installé à l'Espace Lingerie au 1er étage du Bon Marché 06 14 13 59 08, Kure Bazaar ouvre dans le Jardin d'Hiver du même espace, des cabines offrant des soins complets de beauté des pieds. Et là, si vous disposez de 45 minutes, vous pourrez bénéficier d'un soin bien plus sophistiqué qu'une simple pédicure, avec vue sur Saint-Germain-des-Prés. Le tout aux couleurs du Brésil grâce à la collaboration d'une designer de Sao Polo, Adriana Barra, qui en exclusivité pour le Bon Marché déclinera les vernis en trois couleurs - Adriana, Saudade, Carioca - aussi lumineuses que vibrantes. Un petit avant-goût d'été ?

www.kurebazaar.com

 

THE DUKE 2 / ARRET SUR IMAGE / LE PERFECTO

Eternel rebelle et véritable légende depuis son apparition au cinéma sur les épaules oh combien viriles de Marlon Brando - Johnny - dans "L'Equipée Sauvage", le Perfecto est devenu un classique qui n'a eu de cesse d'être copié, revisité et transformé par créateurs et designers en tout genre. Porté pour la première fois en public par un acteur en 1934 et en la personne de Clark Gable, allons à la rencontre d'une icône vestimentaire.

Né en 1928 à la demande de Harley Davidson auprès de Schott pour protéger les motards des chocs et des intempéries, il doit son nom de Perfecto aux cigares cubains que fumait Irving Schott. Puis ce sont les pilotes revenus de la Seconde Guerre Mondiale, devenus alors bikers qui se l'approprient pour remplacer leurs blousons d'aviateurs. A travers ces blousons noirs en quête d'identité dans une Amérique qu'ils ne reconnaîssent plus, il devient alors le symbole de toute une génération en mal de vivre, les rebelles des fifties.

Après, c'est environ tous les dix ans qu'il revient sur le devant de la scène mode. Dans les 60's c'est avec Easy Rider que Peter Fonda et Denis Hopper le remettent au goût du jour. Dans les 80's, Grease, Mad Max et Terminator le font connaître du grand public, il est customisé par les punks puis refait timidement surface dans les 90's pour ne plus quitter la rue à partir des années 2000 où c'est Balenciaga qui lance le Perfecto couture en cuir vieilli.

Or nous en 2013, ce Smoking du Rockeur on le veut dans son moule originel, en vrai cuir lisse et glacé, même avec des clous sur les épaules pour renforcer les fins de couture. Aussi rock que celui d'Elvis sur sa Hydra Glide en 1954, aussi sexy que celui de James Dean sur le tournage d' "A l'Est", ou tout simplement aussi classe et élégant que celui d'Elie - alias The Duke - (photos 1 et 3) véritable Perfecto Harley Davidson des 40's. Modèle qu'il possède également en version féminine (ci-dessous) emprunté il y a peu par de grandes maisons de couture en vue de leurs prochaînes collections...

Et cet arrêt sur image, c'est chez The Duke, au Marché Vernaison, Allée 1 Shop 37, 99 rue des Rosiers, qu'on le trouve, ainsi que ce sublime Patrol Police de Cat Leather datant des 50's (Photos 2 ).

Walk&Shop (Me) & Elie en Perfectos Harley Davidson 1940 !

English text (HERE)

 

ESSENCE 27 + HUILE 27 = HYDRATATION SUR MESURE

Comment un mix savamment dosé entre un sérum et une huile suffisent pour s'assurer une hydration parfaite night & day, adaptée à son type de peau et à la météo ? Tout simplement en travaillant au creux de la main et du bout des doigts - afin de réchauffer les produits pour une meilleure pénétration - 4 gouttes d'Essence 27 et autant de gouttes que nécessaires d'Huile 27 en fonction du taux d'hydratation souhaité. D'un pratique !

Protocole beauté : on commence par l'Essence 27 (89,00 euros), sérum activateur d'hydratation, vérirable base utilisée aussi comme soin post traitements esthétiques, qui compte parmi ses ingrédients actifs un complexe d'Acide Hyaluronique et la Centella Asiatica, signature des Cosmetics 27 (ICI). Pour le booster avec l'Huile 27 (59 euros), mélange de 7 huiles végétale qui protège, hydrate et régénère, nourrissant même la pointe des cheveux. On applique la formule sur le visage en massant délicatement et c'est là que la magie opère : la formule fond dans la peau, la repulpe, ne laisse aucun effet gras ne serait-ce qu'une discrète odeur boisée. On peut ensuite parfaire son teint avec une BB ou CC Cream.

Que ce soit à New York, Londres ou Paris, chez Colette ou sur le net, on les trouve depuis peu aussi à la Pharmacie Fouhety au 26 rue du Four 75006 Paris.

 

LA BOITE : UN ECRIN POUR LES B.O DE L' ATELIER VM

Poudrée à frimas, Paris se teinte encore de couleurs hivernales, mais le Printemps des Poètes insuffle comme un souffle de vie aux ravissants bijoux de l'Atelier VM, logés dans La boîte rue de l'Echaudé Paris Sixième. Délicates et fortes à la fois, ce sont leurs si jolies B.O qui vont nous séduire pour parer discrètement nos oreilles.

Car aussi légères qu'une envolée de pensées, les B.O des deux créatrices italiennes de l'Atelier VM prennent vie à partir d'histoires personnelles, comme la Marta - ci-dessus - dessinées par Viola à l'occasion du mariage de son amie... Marta. Et quelles soient longues et fines - la Drapo ci-dessous - lisses ou martelées, simples ou travaillées ou alors juste un éclat doré autour de notre lobe, elles sont toutes réalisées en or 18 ou 9 carats pour se décliner en une mulitude de boucles toutes aussi craquantes les unes que les autres.

Mais surtout elles se vendent toutes à l'unité, petite pointe d'humour pour des bijoux pouvant se porter en décalé, seuls ou dépareillés mais toujours avec raffinement et subtilité. Chaque achat étant alors accompagné d'un petit texte glissé avec le bijou dans un adorable pocheton en gros coton fermé d'un lien en passementerie orné de pompons. A partir de 100 Euros la paire et de 50 Euros l'unité on aurait tord de se priver d'un plaisir aussi simple et ravissant.

Et c'est dans sa très jolie Boutique au 12 rue de l'Echaudé Paris 6 - La Boîte - conçue comme un écrin sobre et épuré, que Marine a réussi à implanter et distribuer ces B.O en France. Mais pas que, car l'Atelier VM réalise aussi des bagues, des bracelets, des colliers aussi poétiques que le voyage d'une brise marine, alliant humour et raffinement...

A suivre...

English version (HERE)

 

COUSINE LOUISE : DU STYLISME A LA CUISINE DE TRADITION

Si vous en avez assez des scandales à répétition, de vous faire berner dès qu'il s'agit d'alimentation, de jongler avec les régimes hyper-protéinés, de ne plus savoir où déjeuner ni à quelle cuisine vous vouer,  il y a peut-être une solution : la livraison. Mais pas n'importe laquelle...

Partant du constat "que l'on s'abime un peu plus tous les jours avec la malbouffe", Jane Pedersen, parisienne d'origine danoise et styliste, décide un jour de ranger ses crayons et ses ciseaux pour se mettre au fourneaux. Habituée à recevoir, très gourmande et aimant plus que tout cuisiner, Jane est aussi très concernée par la qualité des produits et leur origine ainsi que par une nourriture saine et équilibrée. Elle crée alors Cousine Louise, la "Livraison à tire d'ailes..."

... de repas simples, tous aussi beaux que bons et repondant aux doux noms gourmands de : Soupe MYRA - bouillon de légumes aux herbes thaï et sashimi de saumon - Salade MAIA - Quinoa, grenade, petit pois, céleri et coriandre - le tout accompagné d'un jus de fruits frais MIKA - pomme, céleri, citron ou d'une infusion JENS - verveine, gingembre, cardamone, lime - pour ne citer qu'eux ...

 

Car non seulement Jane propose toute une sélection de sandwiches aux pains bio ou scandinave (elle travaille même sur une idée de purée de légumes secs refroidie pour remplacer le pain...), mais aussi une vraie farandole de desserts allant des cakes - tous 100% gluten free - au moelleux au chocolat en passant par la salade de fruit !

 

Cerise sur le gâteau, dans une logique éco-responsable, tous les plats cuisinés par Cousine Louise sont livrés et présentés dans des bocaux Weck - trop mignons - ressemblant étrangement aux conserves en verre de nos grands-mères. Alliant conservation et recyclage, les pots sont consignés afin de pouvoir être récupérés !

Alors, pour une Lunch-box à partir de 10,40 Euros ou une Table d'Hôte - à chaque jour de la semaine son menu - afin de satisfaire une réunion-déjeuner par exemple et à commander la veille, il suffit d'appeler au 07.81.31.16.39 ou de cliquer sur www.cousinelouise.fr !

 

LE HAC d'HERMES / CHEZ CATHERINE B.

Incontournable dans l'indémodable, dès qu'il s'agit de vintage Hermès ou Chanel c'est sans hésiter à la collectionneuse Catherine B. qu'il faut s'adresser. Et c'est dans sa boutique Les Trois Marches- l'une des plus anciennes de Paris - qu'il faut aller à la rencontre de ses sacs et accessoires-légendes, comme le tout premier  modèle du Birkin entre ses mains aujourd'hui.

Parisienne germanopratine de souche comme de coeur, Catherine voue depuis plus de trente ans une passion pour ces marques qu'elle considère comme les deux seules ne se démodant pas. Et aussi parce que "Chanel est toujours novateur" et que "Hermès représente le classique du classique". Mais Catherine fonctionne surtout au coup de coeur, d'où une sélection très pointue motivée par l' 'Objet' en soi. C'est ce qui animera son achat, avec les années 90 comme période de prédilection. Alors comme il s'agit d'objets cultes, c'est une icône très recherchée qui retiendra notre attention.

Le HAC, entendez le "Haut-à-courroies" et non "Haut et court", abréviation comme CDC - collier de chien - plus facile à twitter et à prononcer de l'autre côté de l'Atlantique. Inspiré des sacs fourre-tout des cows-boys argentins, le HAC a été créé par Emile-Maurice Hermès en 1892 afin de transporter les bottes et la selle d'un cavalier. Détourné de sa fonction, aujourd'hui c'est en tant que 24 H qu'il est recherché et comme sac à main masculin.

Parenthèse historique : c'est suite à une rencontre fortuite en 1983 sur un vol du Concorde, entre Jean-Louis Dumas - Président de la maison Hermès - son HAC, et Jane Birkin qui en réclama une version plus réduite du modèle et moins rigide que son Kelly, que naîtra un an plus tard une autre icône : le Birkin.

Sac pour un ailleurs, it-bag des hommes - Marc Jacobs lui trouve même l'utilité d'un sac de plage, ce qui est très über-chic - le HAC a le vent en poupe ces derniers temps et fait grimper en flèche le flux des tweets de manière transatlantique. D'autant qu'il existe en plusieurs tailles, coloris et matières, et surtout en plusieurs exemplaires chez Catherine B.

Seul Hic du HAC : son prix. Objet de collection, modèle phare ou sac-légende il est toujours unique et icônique, ce qui n'a pas de prix et les enchères démarrent à 12 000 Euros. Et même si en box noir il s'agit du sac de mes rêves, en attendant qu'on me l'offre je vais m'acheter un Carré dessiné par Kermit Oliver !

Chez Catherine B. (ICI) dans sa boutique Les Trois Marches au 1 rue Guisarde 75006 Paris et avec RunWithMe (ICI)

FASHION WEEK / BOB'S COLD PRESS & CLEANSE PROGRAM

Quand Healthy et Juicy riment avec Paris, on peut dire 'Merci Jenny' ! Car après avoir innové avec des Pop up Restaurants new-yorkais à Paris lors des deux dernières Fashion Week, le duo du Sporting Project réitère pendant les defilés de prêt-à-porter du 27 février au 6 mars prochain - demain - avec le lancement d'un Juice Bar éphémère au Mary Celeste dans le Marais. Puis de façon définitive avec l'ouverture du Bob's Cold Press le 12 Mars prochain. Mais de quoi s'agit-il exactement ?

A la différence de la vague Smoothie et des centrifugeuses déjà has been, la Bob's Cold Press propose un  service tout aussi Fruit & Veggie, mais de jus frais pressés à froid et non pasteurisés ( grâce à la technique avancée de la Norwalk Press ) conditionnés sous des bouteilles en verre. Nectars vitaminés à consommer sur place, à emporter ou à se faire livrer, que ce soit pour un one shot ou un vrai 'Cleanse Program' : une Detox de 3 ou 5 jours.

Livrée à domicile sous forme de 6 bouteilles en verre, dont 5 de jus - Fruits et Veggies - pressés, d'une bouteille de lait de noix enrichi en protéines organiques et d'un repas cru, afin de conserver toutes les vitamines des aliments, cette diète express allège le système digestif, favorise l'élimination des toxines tout en remplissant les besoins nutritionnels d'une personne active. Et d'après une micronutritionniste de renom, dont je parlerai très bientôt, ces jus sont excellents pour la santé, car riches en vitamines, antioxydants et en enzymes.

Il ne s'agit même plus de tergiverser, ni d'hésiter entre Coca Zero, bière et rosé, mais plutôt de foncer chez Mary Celeste pour commencer et goûter, puis une fois addict, au Bob's Cold Press pour un take-out, commander ou se faire livrer, au 10 Passage Rochebrune dans le 11ème (07 77 72 17 84), ainsi que sur place au Bob's Juice Bar (ICI) dans le 10ème et chez Bob's Kitchen (ICI) dans le 3ème.

Alors pour vivre la Fashion Week différemment et sainement, à 7 Euros le jus et 60 Euros la journée de Cleanse Program, c'est toujours moins cher qu'une Robe Seventies chez Isabel Marant....