NUTRITION / Quelle alimentation adopter quand les runnings sont au placard ?

Il est temps de faire une pause ? Qu’elle soit volontaire pour cause de recharge de batterie ou imposée, liée à un problème de santé, notre quotidien s’en trouve bouleversé. Mais le coureur et, qui plus est la coureuse sait à quel point la perte de forme peut conduire à un gain "des formes" peu enviable. Oui, je vous parle de ces insidieuses poignées d’amour Messieurs, et de cette forme de poire qui nous guette Mesdemoiselles et Mesdames.

Ne psychotez pas, mais ne lâchez pas non plus trop le frein. La coupure ne doit pas s’apparenter à une orgie culinaire ! Voici quelques règles de conduite à observer pour conserver votre silhouette sculpturale.

1 /  Un petit déjeuner de Roi tu conserveras. Difficile ? A chaque problème sa solution :

> Manque d’appétit ? Se lever plus tôt et boire un bon verre d’eau qui nous ouvrira l’appétit.

 Toujours aucune envie ? Diminuez nettement vos apports du dîner, à terme votre horloge biologique saura vous guider vers le petit déjeuner.

> Manque de temps ? N’hésitez pas à garder votre fruit frais pour 10h ce ne sera pas grignoter.

2/ Une activité non sédentaire et/ou sportive tu conserveras. Que ce soit ½ heure de marche active, un trajet en vélo ou des escaliers à monter.

Mais à l’opposé, de la collation pré-entraînement tu te passeras. Pensez bien que face à une réduction, de l’activité sportive, ce sera les calories absorbées qui devront proportionnellement diminuer et tout particulièrement la part de produits céréaliers (féculents et  pains). Ne les bannissez pas pour autant car sans eux, ce sera le grignotage assuré.

IMG_0827.JPG

3 / De protéines (viandes, poissons, œuf, légumes secs et produits laitiers) tu ne te passeras ou au régime Yoyo tu aboutiras car les muscles tu perdras.

Sachez  qu’un excès d’apport en protéines sera éliminé ne sera donc pas stocké à condition que la viande soit de bonne qualité (peu grasse).

4 / Dans ton assiette, la verdure dominera.

Attention n’éliminez pas pour autant les sucres lents (pates, pommes de terre, riz, châtaignes…) mais ces derniers devront se faire discrets. Concernant le pain, il ne doit pas servir à grignoter mais peut tout à fait se substituer aux pates.

5 / Continuez à bien vous hydrater pour mieux éliminer et compléter vos apports journaliers.

Saviez-vous que 1 Litre de Contrex® comblera près de la moitié des besoins en calcium ? De même, l’Hépar® permettra de diminuer fatigue et nervosité grâce aux 119mg/L de magnésium qu’elle contient.

6 / Le bon choix de graisses tu feras !

Effectivement, 1g de lipides (graisses) = 9 calories alors que 1g de protéines ou glucides ne représentent que 4 calories.

Attention ! Ne soyez pas tentées non plus de toutes les éliminer.

Les graisses d’origine animale ainsi que la graisse de palme devront jouer parent pauvre. En parallèle, les graisses végétales sauront êre justement dosées.

Le bon geste > Varier entre huile de colza et d’olive respectivement pour l’assaisonnement et la cuisson. Une huile de mélange telle que l’Isio4 pourra combler les plus pressées.

Je vous sens peu enjouées face à vos crudités à peine assaisonnées. Pour égayer votre salade composée, je vous propose deux options :

> Les épices et fines herbes sous toutes leurs formes (en poudre, fraîches, surgelées…). Pour le côté gourmand, saviez-vous que la cannelle est classée au 4ème rang du clan fermé des aliments renfermant le plus d’éléments antioxydants ? Point fort, sa teneur en cinnamaldéhydes qui possède des vertus anti inflammatoires et anti allergiques. A conseiller en particulier en cas d’asthme, rhinites allergiques ou psoriasis à répétition. Mon péché mignon : le cake ou la soupe carotte-potirons tout justes relevés d’une pointe de cannelle. Ou tout simplement un petit pot de fromage blanc : un duo gagnant gourmand et hyper rassasiant.

> La vinaigrette Jardin d’Orante « Sans Huile » du chef Marc Veyrat. Rien de tel que cuisiner sa propre vinaigrette maison me répondrez-vous. Mais cette petite merveille possède moult vertus. Quand on sait qu’une cuillère à soupe d’huile équivaut à près de 90 calories, et que cette vinaigrette n’excède pas les 8 calories, on ne peut qu’apprécier ! Cet écart s’explique grâce à l’absence d’huile remplacée par de l’acacia (une fibre 100% naturelle). Que puis-je rajouter si ce n’est que son doux parfum de moutarde à l’ancienne et sa composition 100% Bio m’ont définitivement conquis ?

Enfin ne vous fiez pas uniquement à votre balance. Votre meilleur allié sera votre jean préféré. Lors d’une baisse de sa fréquence d’entraînement, on peut, dans un premier temps, ne pas varier en poids. Ce n’est pas pour autant qu’il faudra tout s’autoriser.

En effet, au-delà de 3 semaines - 1 mois ce sera le muscle qui va fondre et la masse grasse prendra bonne place. Et cela, seul votre beau jean pourra vous le confirmer (ou une mesure d’impédance professionnelle).

Le maître mot > nul besoin de s’interdire un aliment, la juste portion sera à évaluer, sauf si ce dernier possède un goût de reviens-y aux conséquences souvent calamiteuses pour notre garde-robe.

Par Marie-Caroline Savelieff - Diététicienne nutritionniste de RunChic - Diététique et Sport - No Diet No Perf